Anne PARILLAUD

Anne PARILLAUD

Anne P recadré

Anne Parillaud apparaît pour la première fois au cinéma dans « L’Hôtel de la Plage » de Michel Lang. Elle enchaîne théâtre, télévision et cinéma, dont deux films de, et avec, Alain Delon : « Pour la peau d’un flic » et « Le Battant ».

La consécration viendra avec « Nikita » de Luc Besson, un rôle culte qui lui vaut le César de la Meilleure Actrice, ainsi que le David Di Donatello de la Meilleure Actrice (César Italien) et une reconnaissance internationale.

Anne Parillaud s’installe aux Etats-Unis en 1991. Elle y tournera plusieurs films dont « Map of the Human Heart » de Vincent Ward et « Innocent Blood » de John Landis. De retour en France, elle partage l’affiche avec Béatrice Dalle dans « A La Folie » de Diane Kurys, avec Daniel Auteuil dans « Passage à l’acte » de Francis Girod et incarne Anne D’Autriche aux côtés de Leonardo Dicaprio, John Malkovich et Gérard Depardieu dans « L’Homme au masque de fer » de Randall Wallace. Elle tourne aussi bien avec des réalisateurs confirmés, tels que Claude Lelouch ou Catherine Breillat, dont elle incarne l’alter-ego à l’écran dans « Sex is comedy » et pour lequel elle recevra le prix de la Meilleure Comédienne des trophées Femmes en Or (Le film fera par ailleurs l’ouverture de la quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes), que dans des premiers films comme «Gangsters» avec Olivier Marchal.

Elle alterne également comédies populaires et films d’auteur, comme en 2004 avec « Tout Pour Plaire » de Cécile Telerman, un des gros succès de l’année, « Terre Promise » d’Amos Gitaï, unanimement salué par la critique, ou encore « Deadlines » de Ludi Boeken et Michael Lerner sur les reporters de guerre et pour lequel elle recevra le prix de la meilleure actrice au Festival de Paris. Elle a notamment tourné « Demander la permission aux enfants » d’Éric Civanyan avec Sandrine Bonnaire, puis « Dans ton Sommeil » de Caroline et Éric Du Potet, ainsi que « L’Imbroglio Nel Lenzuolo » d’Alfonso Arau ». En 2011, elle tourne « Ce que le jour doit à la nuit » d’Alexandre Arcady.

Anne Parillaud a grandi et appris auprès d’acteurs mythiques, tels Alain Delon, Jeanne Moreau, Marcello Mastroianni et Catherine Deneuve. Ces dernières années, elle avait privilégiée l’écriture et choisi d’approfondir de nouveaux univers en jouant dans quatre courts métrages français et anglais. Elle recevra le prix de la meilleure actrice pour deux de ces rôles : l’un en 2013 au Grand Off du court-métrage mondial de Varsovie pour « Désolée pour hier soir » réalisé par Hortense Gelinet, et l’autre en 2015 au Madrid Film Festival pour « Millefeuille » réalisé par Alastaire Clayton.

Son profond désir d’incarner des personnages forts est toujours aussi présent et son goût des défis, son envie de perspectives nouvelles (théâtre, écriture ou réalisation), l’amènent à explorer d’autres voies artistiques. Ainsi, en février 2018, elle se lancera dans une nouvelle aventure avec la pièce « Le Lauréat », mise en scène par Stéphane Cottin, où elle se glissera dans la peau de la célèbre Mrs Robinson.