Hervé HAINE

Hervé HAINE

HHaine rectifié

Complice de Jean Philippe Daguerre depuis plusieurs années, il a composé pour lui la musique de sa pièce  «Adieu monsieur Haffmann», d’ «Euréka» de Jean Paul Bathany (théâtres des Variétés 2016) et celle de «Clérambard» de Marcel Aymé (Avignon 2017). Il lui a proposé quelques chansons pour son spectacle musical «Ego, moi, Je», a participé à la bande sonore de son court-métrage « Chichi, chouchou et chocolat », a joué dans plusieurs de ses mises en scène : «Paroles» de Jacques Prévert, «Alice au pays des Merveilles» d’après Lewis Caroll, et «Clérambard».

Chanteur, il s’est produit depuis 1986 avec de nombreux groupes sur les routes en France et à l’étranger, passant du rock alternatif à la chanson française : «Les Héritiers Enervés», «Haine et ses Amours», «Mado et ses Demi-Thons», «Le Facteur», «Le Grand Orchestre de l’Elysée Montmartre» ou «Le Grand Orchestre de l’Olympia».

Il est également aujourd’hui bassiste du groupe de rock garage-punk «Rikkha».

Il a mis en scène et en lumière plusieurs spectacles musicaux : «Le chant du pavé», comédie au son de l’orgue de barbarie (1988), «Histoire de chanter», anthologie chantée du XXe siècle (2000), «Un temps d’oiseaux» de Jacques Prévert (2007), «L’amour c’est magique» spectacle multidisciplinaire mêlant cirque théâtre et chanson (2012), «La crise de Cathy Cardie» de Catherine Yerle (2013), Mathieu Askehoug pour son tour de chant (2016).

Au théâtre il a notamment joué dans des mises en scène de Claire Duport («La troupe de mademoiselle Clairette»), Christophe Glockner («Bêtes de scène»), Lydie Marsan («Le tour du problème»).