Meilleurs Alliés

  • Meilleurs Alliés

    Meilleurs Alliés

    bandeau site recadré
    15x22,5 Meilleurs Alliés PARIS 2018 PARUTION-1

    *** TRIOMPHE - REPRISE ***

    Le 4 juin 1944, Churchill convoque de Gaulle à Londres pour lui faire part de l’imminence du débarquement des troupes alliées en Normandie.
    De Gaulle est furieux : la France libre est écartée de la plus grosse opération militaire de tous les temps, qui aura lieu sur les côtes de France.
    La rencontre se passe très mal. Au point que Churchill envisage d’enfermer de Gaulle quelque part en Angleterre.

    Un face-à-face orageux entre deux monstres de l’Histoire, qui éprouvent l’un pour l’autre un mélange d’estime et d’agacement, de fascination et d’exaspération.


    Avec Pascal RACAN, Michel de WARZÉE, Laurent D’OLCE et Denis BERNER

    Pièce d': Hervé BENTÉGEAT
    Mise en scène, décor, costumes et lumières : Jean-Claude IDÉE
    Son et vidéo: Olivier LOUIS CAMILLE

    MEILLEURS ALLIÉS a été joué pour la première fois au Festival Off d'Avignon durant l'été 2017, puis du 7 septembre 2017 au 6 janvier 2018 au Petit Montparnasse où le spectacle a remporté un triomphe.
    Le voilà de retour dès le 17 avril !

    « De Gaulle saisissant de vérité, Churchill pétaradant » - L'Express  
    « Du très bon théâtre ❤❤❤❤❤» - Le Figaroscope
    « Face à face vibrant, comédiens bluffants » - L’Humanité
    « Formules percutantes et justes » - Le Figaro
    « Défi relevé avec brio » - Télérama

    > RÉSERVER EN LIGNE

    Du 17 avril au 30 juin 2018

    Changement d'horaires

    Soirées
    Mardi, mercredi, vendredi et samedi : 19h
    Jeudi: 18h30
    Matinée
    Samedi : 16h

     

    Tarifs

    1° catégorie : 32 €
    2° catégorie : 18 €
    - de 26 ans: 10€

    DOSSIER DE PRESSE


    On me demande une « note d’auteur » sur les raisons qui m’ont poussé à écrire cette pièce. Que dire ? Il y en a mille.
    Disons, d’abord, le côté shakespearien de ces personnages, individus qui se débattent dans les tempêtes sans renoncer à l’idée d’orienter le torrent de l’Histoire.
    Disons, ensuite, le côté « Laurel et Hardy » de ce couple baroque, où un grand maigre introverti fait face à un petit gros exubérant.
    Disons, toujours, la folie qui les anime, sans laquelle il n’y a pas de grandeur. Car enfin, Churchill et de Gaulle se prennent tous les deux, chacun à leur façon, pour Jeanne d’Arc : des voix leur ont dit, dès leur plus jeune âge, qu’ils allaient un jour sauver leur pays.
    Disons, aussi, leurs doutes. On les croit assurés de leur bon droit, sans états d’âme, granitiques : c’est tout le contraire. A plusieurs reprises, ils ont failli tout lâcher. Depuis toujours, Churchill est rongé par la mélancolie, de Gaulle par l’aquabonisme. L’un est un optimiste dépressif, l’autre un pessimiste actif.
    Disons, encore, leurs relations faites d’estime et d’agacement, de fascination et d’exaspération. Pour un romancier, ou un homme de théâtre, il n’y a pas de matière plus riche que l’ambivalence des sentiments.
    Disons, enfin, la part de hasard qui a fait leur destin, sans quoi l’un aurait été bibliothécaire de province et l’autre peintre du dimanche.  

    Ils incarnent à eux deux l’essence même du pouvoir, où entrent l’ambition, l’ambivalence, la folie, le doute, la chance, le grandiose et le dérisoire, le tragique et le comique.

    Il n’y a pas, aujourd’hui, d’exemples équivalents.

    Ai-je répertorié toutes les raisons ? Bien sûr que non. Et même pas la principale.

    Un jour de novembre 1964 – ou 63, ou 65…-, un garçon de dix ans aperçut au loin, debout dans sa voiture, un grand bonhomme à képi qui saluait la foule. Apparition fugitive à laquelle, un demi-siècle plus tard, il a eu envie de donner corps.

    Hervé BENTÉGEAT - auteur

    ***

    L'action est ramassée sur trois jours, du 5 au 7 juin 1944, courte période où Churchill et de Gaulle écrivent l'Histoire de leur pays. Comme dans une tragédie classique, les deux héros qui s'affrontent ont leur souffre-douleur. C'est terrifiant et drôle, terriblement humain. "Meilleurs alliés" est un merveilleux débat théâtral qui permet à deux grands acteurs belges de s'incarner de façon troublante, jusqu'à l'identification.

    Jean-Claude IDÉE - metteur en scène

    slider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider imageslider image

    La distribution

    Pascal RACAN

    Pascal RACAN

    Charles De Gaulle

    Michel de WARZÉE

    Michel de WARZÉE

    Winston Churchill

    Laurent d

    Laurent d'OLCE

    Anthony Eden

    Denis BERNER

    Denis BERNER

    Pierre Viénot

    L'équipe

    Hervé BENTÉGEAT

    Hervé BENTÉGEAT

    Auteur

    Jean-Claude IDÉE

    Jean-Claude IDÉE

    Mise en scène, décor, costumes, lumières

    On en parle dans la presse