Agnès OLIER

Agnès OLIER

Agnès Olier

A huit ans, Agnès était amoureuse de Bill Evans, de Thomas Newman, et dansait dans sa chambre sur les concertos pour piano de Kabalevsky.
D'une double culture franco-allemande, c'est une jeune diplômée de Science-Po Paris et médaillée de piano du conservatoire qui plonge en 2011 dans la musique et les médias.

Écrire des discours pour un ministre de la Culture, jouer des chefs d’œuvre du répertoire pour piano en live sur France Culture en donnant des clefs d'écoutes dans une émission de philosophie, passer tout un été quotidiennement en partant en voyage musical sur les ondes de France Inter, écrire et présenter une émission d'art vidéo sur Arte, composer et orchestrer la musique du dernier film fou et subtil de Joann Sfar, arranger des chansons comme "Göttingen" dans l'hommage de Bruel à Barbara...

On peut sentir dans sa musique l'amour des challenges, ces chers accords diminués de Bill Evans, l'étrangeté de Kurtag, l'humour de Morricone, le magma sonore d'un Scriabine, les mises en espace de John Adams et l'électricité de Radiohead..

Tout son travail musical témoigne de son rapport fort et inaliénable à l'image et à la dramaturgie... Et vice et versa...