Bruno SALOMONE

Comédien

Bruno SALOMONE

063-Bruno Salomone -«RenaudCorlouer

C’est l’histoire… d’un homme né à Villeneuve-Saint-Georges, qui quitte le Val-de-Marne à l’âge de 2 ans, pour aller vivre à Marseille. L’effervescence des années 70, les pantalons pat’d’eph, le soleil et la mer… ne vont malheureusement pas durer…

À 8 ans, c’est retour à la case départ : Villeneuve-Saint-Georges.

La grisaille et les HLM sont un choc, avec son accent marseillais, il se sent étranger… Il trouve alors refuge dans sa passion pour les humoristes. À 10 ans, il monte pour la première fois sur scène et c’est le déclic. À 17 ans, il teste ses premières créations avec une attirance manifeste pour l’absurde.

1994 : Il écrit un one man show totalement décalé où apparaît pour la première fois « Le cochon d’Inde », un sketch sur les aventures d’un héros rongeur, déclamé à la manière d’une tragédie grecque.

1997 : Après s’être produit dans plusieurs cafés théâtres parisiens, il forme la troupe les « Nous ç Nous » avec Eric Collado, Jean Dujardin, Emanuel Joucla et Eric Massot.

De 2000 à 2003 : Bruno enrichit son spectacle de nouveautés, affine son écriture et son jeu, passant du Trévise au Bataclan pour finir à l’Olympia.

2004 : CaÏus Camillus, un romain déserteur, dans la série « Kamelott ».

2005 : Igor d’Hossegor, dans « Brice de Nice », aux côtés de Jean Dujardin.

Premier rôle de « Cherche fiancée tous frais payés » d’Aline Isserman, aux côtés de Claudia Cardinale, Alexandra Lamy et Isabelle Gelinas qu’il retrouve dans la série « Fais pas ci, fais pas ça », gros succès durant neuf saisons.

2011 : Il est Stéphane dans « La pire semaine de ma vie », adaptation d’une série anglaise avec Marylou Berry, Patrick Bouchitey, Charlotte de Turckheim.

2012 : Rencontre avec Gabor Rassov, co-scénariste de « La clinique de l’amour » d’Arthus de Penguern, où Bruno tient le rôle d’un chirurgien esthétique véreux.

2013 : Bruno remonte sur scène dans « Mélodrames » de Gabor Rassov, mise en scène par Pierre Pradinas, avec Romane Bohringer. Il incarne également un personnage plongé dans un mutisme total, dans la série « Lanester ».

2015 : Il est un père de famille dépassé, dans « Le secret d’Elise ». Au théâtre de Paris, il joue un séducteur dans « Un petit jeu sans conséquences », de Jean Dell et Gérard Sibleyras, mis en scène par Ladislas Chollat.

2016 : Dans « Meurtre à l’Ile de Ré », il incarne un commandant de police écorché. Il campe également un Igor d’Hossegor différent dans « Brice 3 »

Depuis quelques années, Bruno éprouvait le désir de remonter seul sur scène avec son propre univers. « Euphorique », élaboré en complicité avec le metteur en scène Gabor Rassov, lui offre l’opportunité de jongler avec ses multiples talents, en incarnant les 43 personnages d’une histoire très singulière.