Jean-François DEREC

Jean-François DEREC

Portrait JF Derec

Jean-François Derec débute à Grenoble dans la troupe de Jo Lavaudant dans les années 68, puis monte à Paris pour se lancer dans le café-théâtre, naissant à cette époque. 

A la télévision il se fait remarquer dans le « Théâtre de Bouvard » en 82, puis dans « La Classe » (en duo avec Guy Lecluyse), puis plus tard, avec Laurent Ruquier, (également à la radio).

Sur scène, il invente son personnage de Gérard Bouchard, l’homme au bonnet rouge, (avec notamment son sketch fétiche « la messagerie rose ») dans : « Gérard Bouchard au Palais des glaces » puis dans « Gérard Bouchard, le retour » à la comédie des Boulevards.

Au théâtre il joue notamment dans : « Nuit d’ivresse » (J Balasko), « La boutique au coin de la rue » (5 Molières au Th Montparnasse), « Espèces menacées » (Ray Cooney), « La presse est unanime » (L Ruquier), « La dame de chez Maxim’s » (Th des Variétés, mes Francis Perrin)

Il joue dans une cinquantaine de téléfilms, notamment « Clochemerle » et « La Pompadour », dans lequel il joue Voltaire.

Il joue aussi dans une cinquantaine de films, entre autres : « Marche a l’ombre » (M. Blanc), « Genial mes parents divorcent » (P. Braoudé), « Tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des  parents communistes » (JJ Zilberman)

Il a écrit plusieurs romans, notamment « De la Survie en Milieu hostile » (JCLattès) et « Le jour ou j’ai appris que j’étais juif » (Denoel)

Il a écrit également le scénario d’un film pour Patrick Chesnais « Celui qu’on attendait » (S Avedikian) sorti en 2016.

Il a été également parrain de SOS Racisme.