Marie-Thérèse ROY

Marie-Thérèse ROY

marie-th+®r+¿se roy

 « Choisir n’est pas facile, ne pas choisir est impossible ». Catherine de Médicis

Que choisir quand on est passionnée d’art, de littérature, d’histoire et de théâtre ? La solution la plus simple est de laisser faire le hasard.

Elle pénètre pour la première fois dans un atelier de costume (J. Schmitt), à l’occasion d’un essayage, celui de la robe qu’elle portera sur scène dans « l’Opéra des Gueux » dirigé par Bernard Sobel à Gennevilliers. Une visite qui va changer beaucoup de choses… Une autre voie à explorer…

Elle intègre des ateliers qui créent les revues du Lido et du  Moulin Rouge ainsi que du Stardust de Las Vegas. Elle travaille pour deux revues du Lido et du Moulin Rouge, ainsi que pour l’opéra de Lyon (spectacles de ballet : La Belle Hélène).

Elle monte ensuite avec deux associés, une maison de couture Anne Saint-Fiacre, qui crée des vêtements de prêt-à-porter haut de gamme.

Mais l’univers du spectacle lui manque, elle se tourne alors vers des compagnies de théâtre (Compagnie du Brabant, de La Charabotte, Théâtre et Compagnie 2000, Interlignes,…) qui lui offrent une plus grande diversité de création.