Stéphane VALENSI

Comédien

Stéphane VALENSI

Version 2

Après des études de droit, Stéphane Valensi suit le cours Jean-Laurent Cochet, puis le cours Véra Gregh avant de poursuivre sa formation au sein de l’Atelier Andréas Voutsinas.

Comédien, il travaille notamment avec Patrick Haggiag (Le Chant des chants de Henri Meschonnic, Trilogie du revoir de Botho Strauss, Le Canard sauvage d’Ibsen), Alain Ollivier (Le Cid de Corneille), Jean Gillibert (Les Frères Karamazov de Dostoïevski, Athalie de Racine), Henri Ronse (Les Hauts territoires de René Zahnd, Comédie de Beckett), Michel Guyard (La Poche Parmentier de Georges Perec, Andromaque de Racine), Philippe Ferran (Fragments de Murray Schisgal), Nathalie Grauwin (Le Bourgeon de Feydeau), Luc Clémentin (D’un retournement l’autre de Frédéric Lordon), Victoire Berger-Perrin (Les Listes de Julio Wallovits). On a pu le voir récemment dans Le Shaga de Marguerite Duras mis en scène par Graziella Delerm et Sophie Gubri ainsi que dans Le Dibbouk de Sholem An-Ski mis en scène par Benjamin Lazar.

C’est grâce à Laurent Terzieff, qui le dirige dans Dernières Lettres de Stalingrad, qu’il rencontre Murray Schisgal, dont il traduit et met en scène plusieurs pièces inédites :  74 Georgia Avenue précédé de Les Marchands Ambulants et Le Vieux Juif au Théâtre Gérard Philipe à Saint-Denis et Le Ministre Japonais du commerce extérieur au Théâtre 13. Il a également mis en scène Maman revient pauvre orphelin de Jean-Claude Grumberg et Le 20 Novembre de Lars Norèn.

Dans la continuité de ses mises en scène, passionné par le travail de l’acteur, le théâtre anglo-saxon et la comédie, il dirige régulièrement des stages d’interprétation.

Il enregistre des fictions pour France Culture réalisées notamment par Michel Sidoroff (Le Procès de Kafka), Jacques Taroni (Gertrude de Howard Barker), Laurence Courtois (Francoise Dolto, médecin d’éducation de Philippe Alkemade), Cédric Aussir (Rebecca de Daphné du Maurier.)

Il a tourné pour le cinéma dans Jeunesse de Justine Malle, pour la télévision dans Pas de bavards à la Muette de Henri Helman, La Muse de Bruxelles de Maurice Frydland ainsi que des courts-métrages réalisés par Myriam Aziza, Ivan Heidsieck, Paloma Veinstein, Cyril Cante.