Fair Play

Joué depuis le mercredi 05 juin 2024

Soirées

Mercredi, jeudi, vendredi & samedi à 20h30
Représentations supplémentaires les mardis à 20h30 en juillet

Matinées

Dimanche à 16h

Relâches

Les 20, 21 juin & 14 juillet

Durée

1h20

Tarifs

34€ / 20€
10 € pour les moins de 26 ans (en fonction des disponibilités)

Attention

Les billets ne sont ni repris ni échangés et les représentations commencent à l’heure. Aucun retardataire ne peut être accepté dans la salle, pour ne pas perturber le bon déroulement du spectacle.

À propos

Quel moment plus approprié que cette période pré-olympique pour mettre le sport à l’honneur sur la scène du Petit Montparnasse ?

Sur le plateau, le corps. Et tout ce qu’il peut faire.
De performances, de pathétiques mouvements pour atteindre au sublime. Corps à muscler, à déployer. Échauffements, abdos fessiers et courses à pied. Gym, haltérophilie et sports de combat. La scène devient un ring, une piste d’athlétisme, un terrain de foot. Grotesque désir de la supériorité ; il vise les hauteurs des podiums. Il joue en équipe pour être le premier. Il court après la montée d’adrénaline.
Patrice Thibaud est mime, danseur, auteur. En lui, on décèle du Tati, du Chaplin : la grandeur des clowns élastiques qui aiment et brocardent leurs semblables.
Les musiques de Philippe Leygnac accompagnent les prouesses de l’athlète lors de ses matchs divers, records du monde et sports d’équipe.

Hommage caustique et tableaux tendres des ridicules humains, Fair Play se joue de l’iconographie sportive avec tendresse et lucidité.

 

En accord avec le Théâtre de Nîmes
Patrice Thibaud est artiste associé permanent en production déléguée au Théâtre de Nîmes – scène conventionnée d’intérêt national – art et création – danse contemporaine.
Le Théâtre de Nîmes est subventionné par la Ville de Nîmes, le ministère de la Culture, la Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie, le Département du Gard et la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée.

 

Le spectacle a reçu le label « Olympiade Culturelle Paris 2024 ».

                   

 

Avec Patrice THIBAUD et Philippe LEYGNAC

Conception Patrice THIBAUD
Mise en scène Jean-Marc BIHOUR, Jean-Michel GUÉRIN et Patrice THIBAUD
Musique originale Philippe LEYGNAC
Lumières Charlotte DUBAIL
Costumes Isabelle BEAUDOUIN

Autres spectacles à découvrir

Aïe

Première le mercredi 04 septembre 2024

Aïe

Presse

Best non verbal comedy.

Montreux Comedy Festival

On sort de ce spectacle des étoiles plein les yeux.

France Culture

Deux champions.

JDD

El mejor comico del mundo.

El Païs

Humour du corps et cocasserie du verbe.

Télérama

Clown génial, élastique et hilarant.

Madame Figaro

Le mot du concepteur

Le sport est universel, porteur d’émotions, il rassemble les peuples. Comme la musique ou la pantomime. J’ai choisi de marier les trois. À nouveau accompagné de Philippe Leygnac, ce spectacle tout public portera un regard drôle et décalé sur le sport et sa mentalité. La pantomime impose une rigueur dans le développement et l’écoute du corps, mon outil de travail, et les sensations sont les mêmes sur un terrain que sur un plateau : l’adrénaline monte avant l’entrée en jeu et tant que le coup de sifflet final n’est pas donné, tout peut arriver. Mettre en musique le corps du sportif, ses mouvements, ses états d’âme, épingler ses travers. Porter un regard tendre, poétique et critique sur son rêve de gloire, son mental d’acier, son physique, sa force, mais aussi ses faiblesses et parfois son ridicule.
Pourquoi ce besoin de se surpasser, de repousser ses limites, d’être le meilleur ?
Pourquoi défendre une épreuve, un match, un chrono ou un record comme si sa vie en dépendait ?
Peut-être que, comme dans ces jeux d’enfants, être ne serait-ce qu’un jour, le plus fort du monde.

Et après ?
Georges Orwell déclarait que, « pratiqué avec sérieux, le sport n’a rien à voir avec le fair-play », le considérant comme une discipline empreinte de « jalousie et de haine, de bestialité et du mépris de toute règle ». Curieusement, ces considérations se retrouvent dans l’univers du burlesque. Comme son titre le suggère, prolongeant la citation d’Orwell, Fair-Play s’intéressera donc à l’esprit du sport et à la franchise du jeu. Il présentera un florilège de ses mauvais gestes et de ses prétentions et se rira des destins brisés et des échecs. On pourra penser aux Impressions sportives de Jacques Tati ou à The Champion de Chaplin. Fair-Play ce sera deux corps sur un plateau, face au public, comme deux athlètes face aux tribunes et dont le seul enjeu serait non pas une médaille mais le rire des petits comme des grands.

Patrice THIBAUD

u concepteur